Les ennemis complémentaires

Guerre d'Algérie
Auteur·rice :

25,00 

Jean Daniel
nombreux documents inédits
nombreuses photos souvent inédites
16x24
2-915293-21-X
Date de parution :
Partager

Description

Ce livre, qui devait porter initialement le titre : Deux terrorismes face à face – le français et l’algérien, nous fait revivre minute par minute les événements d’Algérie, de la tragédie de Sétif à la déclaration de l’Indépendance algérienne, en passant par ce que l’on osa nommer par son nom, la guerre d’Algérie, avec ses gangrènes de tortures et de massacres. Nous vivons à l’intérieur de l’événement avec des informations de première main grâce au témoin d’exception qu’est Germaine Tillion, de la possibilité première d’intégration au basculement progressif de ce peuple algérien vers la révolte et l’indépendance, nous voyons la faillite du politique, la prise de pouvoir de l’armée française sur ces trois départements et sa volonté d’imposer son ordre et même au prix de l’infamie. Germaine Tillion, comme un ultime rempart à notre démocratie, œuvre pour sauver notre honneur et des vies. La résistante déportée nous fait revivre ses rencontres avec Yacef Saadi, sa farouche volonté de stopper les attentats meurtriers si les exécutions sont sursises, ses négociations pour une paix. Nous découvrons sa correspondance avec le général de Gaulle avant et après sa venue au pouvoir, la possibilité d’une solution négociée au problème algérien, son arrêt sous la demande insistante de notre auteur des exécutions capitales.

Ayant eu trop tôt raison, cette grande dame portera de clairvoyance ce drame pendant plus d’une décennie pour éclairer notre conscience. Nous feuilletterons avec intérêt ses interventions auprès du général pour plus de clémence à tel porteur de valise, à tel militaire du putsch incarcéré. Nous relirons certes avec curiosité les querelles-débats avec Simone de Beauvoir, entre autres, par journaux interposés, et resterons édifiés par la lecture des rédactions de petits écoliers algériens qu’elle a remises à Guy Mollet. Nous la quitterons après une analyse pertinente et ne manquant pas de piment sur les événements de 1968 au Général et la lettre touchante qu’elle lui écrira à son départ du pouvoir.

Cet ouvrage se termine par un dossier couvrant les années 1957 et suivantes, avec deux sortes de textes : les uns sont des documents, correspondances, rapports ou dossiers, extraits des journaux de l’époque, les autres des commentaires ajoutés à partir notes écrites de la main de Germaine Tillion sur le vif ou plusieurs semaines plus tard. Reproductions inédites.

Partager

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les ennemis complémentaires”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *