Logo des Éditions Tirésias

Edmond Fleg en héritage

Edmond Fleg en héritage

Être juif avant Dreyfus et après la Shoah
Auteur·rice :

25,00 

25,00 

+35 documents et photos nombreux inédits
16x24
979-10-96930-16-6
Date de parution :

En découvrant ces pages nous sortons de l’oubli une des personnalités les plus marquantes de notre XXe siècle. C’est un des paris de l’auteure mais aussi un enjeu tant politique qu’historique de nous apporter un regard, une analyse pertinente sur le devenir, que sera en ce monde, la marche du « peuple juif ». Sylvie Altar nous transmet, par son échange cet échange, un regard perspicace et très pertinent sur l’histoire que vivent et vivront les Juifs avant et après la Shoah, avant et après la place, en ce monde d’effroi, de leur Terre. L’auteure nous fait revivre par un procédé magique sa rencontre imaginée avec Edmond Fleg, une série d’entretiens d’un réalisme époustouflant, déconcertant, basée sur les archives de l’histoire de cet homme mort en 1963. Ce personnage est d’une richesse rare tant humaine, qu’intellectuelle, qu’historique, nous pourrions dire un « puits de sciences » au service de notre conscience. Nous découvrons avec bonheur et passion la vie d’Edmond Fleg, son œuvre, ses combats de romancier, d’essayiste, de dramaturge, de journaliste, de critique littéraire, de musicien, de mélomane, cet homme tel qu’il est. Sylvie Altar dans cette aventure de la pensée lui posera comme un acte existentiel, cette question, qui est pour tout lecteur averti le point central autant du personnage que de cet ouvrage : Pour un juif qui s’est retrouvé, votre démarche questionne car vous allez en Palestine mandataire non pour retrouver vos racines juives mais les racines chrétiennes. Il lui répondra : « En fait, j’avais peur de me sentir un étranger là-bas et peur aussi de m’y sentir chez moi… » Je vous laisse découvrir la suite et dans tout l’ouvrage ses réponses sont d’une sagacité, d’une acuité, d’une humanité sans concession, certes à la force des questions. Nous traversons un monde d’intellectuels, de politiques et de religieux qui ont fait la France, de Charles Péguy, à Bernard Lazare, de Zola, à Clémenceau et à Léon Blum. Il était proche de Yehoudi Menuhin, de Haïm Weizmann, de Jules Isaac, d’André Spire, d’Henri Hertz, d’Andre Neher, de Léon Askenazi, de Lévinas, d’André Chouraqui et de tant d’autres.

Edmond Fleg est le témoin engagé de son époque, luttant contre l’antisémitisme, l’oppression, l’injustice et la persécution. Ce livre constitue une des belles pages de la littérature française à redécouvrir, et à faire renaître en nos mémoires.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Edmond Fleg en héritage”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *