Logo des Éditions Tirésias

René et Marguerite Pellet, de la pédagogie à la résistance

René et Marguerite Pellet, de la pédagogie à la résistance

(Réseau Marco-Polo, Lyon, 1942-1944)
Auteur·rice·s : ,

27,00 

27,00 

Jacques Walter
nombreux documents inédits
nombreuses photos
16 x 24
978-2-915293-97-5
Date de parution : ,

René Pellet a dirigé le réseau de renseignement Marco-Polo né à Lyon et qui s’est développé dans toute la zone sud avec des relais en zone nord. Pour son engagement, il a été exécuté le 23 août 1944. Son épouse, Marguerite, arrêtée en novembre 1943 a été déportée dans le plus grand secret selon le décret Nacht und Nebel. Elle est tombée sous un bombardement américain en Autriche, à Amstetten, le 20 mars 1945. Ce livre retrace leur histoire.

René Pellet réussit l’examen d’entrée à l’École normale. Il se spécialise dans l’enseignement adapté aux Sourds, Muets et aveugles. Il rencontre Marguerite Baud, institutrice spécialisée. Ils travaillent tous deux à l’institut municipal des Sourds-muets aveugles et arriérées de la ville de Lyon. Sa thèse a pour sujet « Des premières perceptions du concret à la conception de l’abstrait chez l’enfant. Essai de l’analyse de la pensée et de son expression chez l’enfant sourd-muet ». Il rentre dans le réseau Marco-Polo par l’intermédiaire des Éclaireurs de France. À l’arrestation du chef du réseau — Paul Guivante —, il en prend la tête. L’efficacité du réseau fait que Londres décide d’avoir un contact direct avec lui. Le 6 novembre 1943, René Pellet est donc envoyé à Londres. Le 24novembre 1943, l’ensemble de l’institut est cerné et tout le personnel, ainsi que des élèves, arrêtés. Le réseau est sérieusement compromis. Malgré les risques René Pellet revient à Lyon le 15 décembre 1943 et reprend la tête du réseau. Il déplace la centrale du réseau à Saint-Genis-Laval puis à Chaponost (Rhône). Sur dénonciation d’un membre du réseau, il est arrêté à Chaponost le 30 juillet 1944. Son corps sera retrouvé sans vie le 25 août 1944 à Saint-Pierre-du-Bœuf.

Ce livre retrace l’histoire de leur vie trop brève : René est mort à 33 ans, Marguerite à 41 ans.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “René et Marguerite Pellet, de la pédagogie à la résistance”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *