L’enfant de la rue et la dame du siècle

Entretiens inédits avec Germaine Tillion
Auteur·rice :

25,00 

plus de 100 illustrations, lettres, documents, inédits de Germaine Tillion
nombreuses photos rares
16 x 24
9782915293548
Date de parution :
Partager

Description

Madame Germaine Tillion nous a quittés en mai 2008 à l’âge de 101 ans, mais elle nous a caché longtemps que dans sa maison de Bretagne elle avait eu grand plaisir à recevoir et à converser avec Michel Reynaud. Dû les rapports exceptionnels et rares qu’elle a entretenus avec l’auteur-éditeur (elle a publié plusieurs ouvrages et en quelque sorte il a relancé son œuvre et sa place exceptionnelle dans le monde du livre) et sa volonté de faire paraître ses entretiens plus comme empreinte qu’un testament. Les éditions Tirésias ont décidé qu’il était temps d’offrir au lecteur cette série d’entretiens jamais publiés à ce jour. Nous y ajouterons des originaux de ses propres corrections sur les divers ouvrages publiés par les Éditions Tirésias, lettres à diverses personnalités et tant d’autres surprises historiques. Michel Reynaud au plus intime de leur amitié va nous ouvrir en ces pages, le portrait d’une dame aux humanités têtues, mais aussi la femme, la lectrice, l’intellectuelle. Une vie commencée pour être tranquille et confortable, qui va traverser les conflits mondiaux du XXe siècle, et elle va basculer vers l’engagement dans un humanisme au-dessus de tous les pouvoirs et de toute oppression et dictature. Germaine Tillion, sur le ton badin de la conversation, va nous promener dans les grands chambardements, comme si de rien n’était et surtout partager avec nous son amour de la vie et sa « répulsion » viscérale de la mort commandée, ordonnée. À croire que la vie ordinaire d’une Dame de sa vivacité a eu obligation de passer dans les oreilles ou les mains ou le cœur ou les questions d’un enfant de la rue. Qu’elle considérait comme un écrivain et poète de talent. Ce sont deux mondes qui se rencontrent, l’enfant misère, sans mémoire et révolté, issu d’un peuple laborieux et docile et la bourgeoisie intellectuelle qui frotta son vernis aux barbelés concentrationnaires et à la torture algérienne.

« Michel Reynaud restera peut-être comme le portraitiste le plus attachant de Germaine Tillion… il a eu avec elle des entretiens aussi affectifs qu’impétueux qui font de son ouvrage une sorte de portrait sauvage. Il en ressort un voyage assez extraordinaire dans le temps et dans l’espace. De bout en bout, on est tenu en haleine par la traversée de ce maquis d’événements de la Résistance, du camp, de la guerre d’Algérie, par un récit bourré d’anecdotes savoureuses, et par un humour joyeusement noir. Michel Reynaud, en s’attachant aux aspects qui font polémique, en particulier concernant son rapport au communisme, aide à mieux cerner son comportement. Quand la guerre d’Algérie la prend au dépourvu sur la question de l’indépendance, elle qui n’est pas anticolonialiste se dresse contre le pire… » (L’Humanité)

« C’est un livre d’entretiens qui mériterait d’avoir un large écho dans la presse et intéressera plus d’un historien. « L’enfant de la rue », c’est Michel Reynaud, poète, historien, éditeur atypique, âgé aujourd’hui de 59 ans. La « dame du siècle », c’est Germaine Tillion résistante, déportée à Ravensbrück, ethnologue, médiatrice dans le conflit algérien, l’un des grands témoins duXXe siècle, née en 1907 et décédée en 2008. A priori, tout séparait ces deux êtres : la naissance, l’âge, les études, le milieu familial… Mais tout cela, ajouté à l’amour des mots et du livre, les lia, intellectuellement et poétiquement, au sens littéral du terme. Leur amitié est née dans les années 1980. Dès le départ, une « passerelle » scelle leur histoire : l’amour qu’ils ont reçu de leurs mères. Ce qui a sans doute rapproché Germaine Tillion de Michel Reynaud, des décennies plus tard, c’est que lui aussi aura été, à sa façon, un résistant. L’obsession de la mémoire est un autre point commun à ces deux résistants. Avec L’Enfant de la rue et la dame du siècle, Michel Reynaud et Germaine Tillion nous offrent une rencontre exceptionnelle, entre Histoire et intimité. L’ouvrage fourmille d’anecdotes ou de faits précis, certains bouleversants. » (Le Monde)

Partager

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’enfant de la rue et la dame du siècle”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *