Un auteur, un titre,
un ISBN



S'abonner à
notre lettre
d'information

  
LITTERATURE - Roman
La promesse de l'oubli
Mon grand-père Jules Dumont Roubaix1888-Mont-Valérien 1943
Françoise Demougin-Dumont

Il tombe sous les balles des nazis, il vient d’être assassiné, et l’imaginant à l’instant où les coups de feu claquent, je ne peux que savoir que la mort d’un poète est un meurtre à l’espoir. Il a pour nom Jules Dumont et depuis trop longtemps tous voulurent l’oublier, l’omettre des pages glorieuses de notre Histoire, de notre grandeur, de notre Résistance. Dès les premiers instants de ce livre en lisant les lettres, récoltées par l’auteure, du futur fusillé nous allons sur les sentiers de la gloire et de l’écrit. Ce roman écrit par sa petite-fille fait fi à cet oubli, et nous donne pâture à une écriture à découvrir.

Car cet enfant du peuple, de condition modeste, d’un milieu d’ouvriers laissera trace dans la pensée du Parti communiste français tant par ses écrits, que ses combats, son militantisme, sa loyauté. Lui, le croyant, le pratiquant, le religieux jusqu’aux tripes devient l’image même de la jeunesse de notre civilisation quand il s’engagera auprès de la classe ouvrière et qui deviendra le chant de ses espoirs, le sacerdoce de ses engagements, un militant. Il fut combattant de tous les conflits du XXsiècle de la pacification du Maroc, à la guerre de 14-18, mais aussi aux côtés du Négus en Abyssinie, et encore avec les Républicains en Espagne, et toujours résistant contre l’occupant nazi et ses sbires.

L’auteure Françoise Demougin-Dumont nous concocte un texte où la passion, l’imaginaire, le voyage, l’amour, la quête de la justice se mêlent comme si la réalité était allégorie et le fictif une vérité qui anoblit la destinée du héros. Pourtant, une blessure trace au travers de ses mots qu’il nomme « un accident », en époux trahi, il vivra en reclus de sa propre cellule familiale et s’intentera d’un pardon comme un dû à la faute de celle qu’il aime. Et cette énigme — nœud gordien de ce récit — laisse à tout lecteur la folie de la résoudre. Avant d’être fusillé il écrira : « je suis tellement sûr qu’on ne me connaissait pas ! ». Il était enfin temps de le découvrir.

Françoise Demougin-Dumont est née en 1957 à Rabat (Maroc). Après une enfance et une adolescence passée à Dakar (Sénégal), où son père est conseiller du président Senghor, elle poursuit des études supérieures classiques en France : agrégation des Lettres et doctorat de littérature française et devient enseignante-chercheuse, professeure des universités.

| Mai 2017 | 14x22 | 144 pages | 13 €
ISBN : 9 782915 293929 


Commander ce livre


Rue de l'Île-aux-Plaisirs

Évelyne Hugues

L’auteure nous donne ici une histoire entre polar et récit, un quotidien entre fureur, déchéance, ennui comme une part d’humanité en déshérence qui erre en chacun de nous.

Le cadavre d’une jeune femme est retrouvé près d’une berge, où coule une rivière…

Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Deux hommes, chacun en quête d’un double impossible, vivent avec force et effroi leur dilemme à être, et, le plus en vue sera le plus voluptueusement vorace loin des contingences de son milieu, de sa raison, de sa notabilité provinciale, de sa réussite sociale.

L’un Antoine brillant musicien, sous l’emprise d’une mère tyrannique, se fait pratiquer une lobotomie. L’autre le professeur Ponthuy, homme de cet art, d’une réputation sans tache­, accepte de trancher ce qu’Antoine voudrait oublier. Mais quel est donc cet énigmatique chirurgien capable d’une telle prouesse ? Et quels troublants fantômes l’habitent ou le poussent à mettre à nu les ombres cachées de sa mémoire, de ses désirs ?

Et Lucile, cette jeune femme, qui l’a assassinée ?

Et ce jeune homme brun à qui l’homme roux glissa une grosse enveloppe et qui s’empara de sa jeune bouche qui résista puis s’abandonna, que nous réserve-t-il ?

Michel Reynaud

 

Évelyne Hugues est née sous Occupation, dans petit village de la Creuse, ayant pour nom La Folie. Elle vit à Auxerre, dans la maison de sa grand-mère qui lui donne son amour et lui transmet sa culture. Jeune femme, maman d’une petite fille, dont le père porte un nom célèbre, elle s’affirme dans sa volonté de vivre sa différence, et cela, il y a déjà plusieurs décennies. S’il était quelque peu difficile d’être et de vivre sa sexualité librement en général, alors en Province il fallait oser et Évelyne le fit ? Elle fut une des premières en enseigner à l’hôpital, avec passion et patience aux enfants malades qui pour nombre d’entre eux, incurables, seront dévorés par le « loup »… À sa retraite, à Auxerre, elle s’adonne sans modération et avec « folie » à ses combats pour les animaux, et contre toutes les maltraitances, et se consacre totalement à son œuvre.

| en librairie novembre 2014 | 14x21 | 128 pages | 12,20 €
ISBN : 2-915293-85-6 


Commander ce livre


Unicae Unica

Tatiana Roy et Jules Roy

Nombreuses illustrations originales
Une correspondance amoureuse entrecroisée entre Jules et Tatiana Roy, ces lettres témoignent d’années passées et à deux partagées Unique, « telle » au féminin, tel au masculin, tel fut le souhait de ce titre Unicae Unicae par Jules Roy qui nous portent dans ces pages et de lettre en lettre, d’année en année. Ce sont les petits riens de toute une vie. Nous courons dune page à l’autre, e nous écoutons attentifs le bruissement des petites plaies qui ourlent la douleur mais aussi ces grands moments d’échanges d’amour et de poésie. Nous recevons comme une vérité, que rien n’est commun à une femme et un homme qui uniquement perçoivent et fréquentent l’extraordinaire. Dans cette vie ne frayant point l’ordinaire, un grand écrivain, et une poétesse nous rendent, par ce livre, à coups de mots, la grandeur magnifique de l’art d’écrire l’imaginaire. Le plaisir renoué du siècle des lumières, une correspondance intelligente et de belle expression, un voyage au cœur de l’intimité d’un couple en littérature de notre époque moderne.
| 2007 | 15,5x24 | 241 pages | 15. €
ISBN : 9782915293487 


Commander ce livre


Bonheurs Quotidiens

Tatiana Roy

Le journal d’une femme d’écrivain qui a pris part à la montée du succès de l’auteur de La guerre d’Algérie, des Chevaux du soleil et des Mémoires barbares. Se dessine peu à peu le portrait d’une femme qui œuvre dans l’ombre, fascinée par son mari et consciente pourtant de la nécessité de construire son œuvre propre et unique. Par une alternance entre le journal intime et le récit, la voix de la narratrice se dédouble afin de guider le lecteur tout en faisant le bilan du passé. L’ouvrage Bonheurs quotidiens débute par le choc de cette rencontre qui sera le début d’une éternité, partagée durant trente-cinq ans qui  s’achèvera à la mort de Jules Roy, tout comme la tension entre ces deux désirs d’écrire, celui de l’homme et celui de la femme. Laissons-nous guidés dans l’apprentissage qui est aussi notre rédemption dans l’amour.
| 2007 | 15,5x24 | 534 pages | 25. €
ISBN : 9782915293456 


Commander ce livre


Han Dêh !

Xavier Dejean

Ce texte est un des plus admirables (et c’est terriblement vrai) et de plus beaux littérairement et de chair que j’ai lu sur la tragédie algérienne. L’évocation de l’engagement de Xavier Dejean, son regard sur cette terre, sur cette plaie, sur ce peuple et l’histoire dévidant des cicatrices nous laissent sans souffle. Le héros nous crisse « je suis mort ce jour » en parlant du napalm dévastant l’humaine vie de cette Terre violée. Ces pages de haute écriture sont intemporelles et de tout lieu, de toute guerre, de tout temps, elles nous transcendent par le regard et l’âme de cet artiste qui essaie de cautériser les lambeaux de son cœur cannibalisés par la « saloperie » de l’homme. À lire cette musique dont le créateur nous quitta en 2004.

| 2006 | 14 x 22 | 136 pages | 13. €
ISBN : 2-915 293-35-x 


Commander ce livre


Vieux Compagnons dont la jeunesse est à la douane

Véronique Olivares Salou

Préface Michel Reynaud. Postface Serge Utgé-Royo

Ces républicains, venus d’une Espagne misérable et laborieuse, ont traversé notre époque en usinant l’Histoire de notre monde de leur sang et de leur utopie. Au travers d’Angel et de Melchior, nous vivons la vérité universelle de ceux qui veulent vivre debout, libres et égaux. Du premier coup de feu de la guerre civile à une guerre mondiale plus tard, les combattants espagnols sont présents dans l’Histoire et sur le récit de la liberté.

| 2006 | 14 x 22 | 550 pages | 30. €
ISBN : 2-915 293-33-3 


Commander ce livre


Ne serait-ce qu’un souffle

Caroline Langlois

Ce texte littéraire, doté par endroits d’une portée poétique indéniable, est tiré de l’expérience même de l’auteure. Une mère raconte l’interruption de grossesse qu’elle a subie sur un de ses jumeaux. Suite à l’amniocentèse, elle apprend que le petit garçon est atteint de la trisomie 21. La petite fille est « saine ». Pour elle, il faudra attendre le dernier moment pour « endormir » son frère. Pendant 2 mois et demi, c’est l’anxiété décuplée qui hante cette mère déchirée entre le bonheur d’une naissance tant attendue et l’issue fatale. Nous entendons les questionnements de toute femme dans l’attente de donner la vie, les joies, les angoisses, l’attente. Mais aussi nous entrevoyons la vie à l’hôpital, la maternité, le service de néonatologie, le retour à la maison.

| 2006 | 14 x 22 | 96 pages | 9. €
ISBN : 2-915 293-38-4 


Commander ce livre


Les Oublies

Christine Fernandez

L'auteur nous fait vivre et revivre sa mémoire, son histoire. Elle nous emmène au zénith de sa mer Méditerranée où elle erre, vagabonde et nous invite à prendre part à cette nostalgique senteur de sa petite enfance retrouvée. Oran, Toulouse, Paris, Soissons, Ajaccio, et j'oublie ses escapades et ses escales. Nous approchons ineffaçablement de la rive algérienne.

| 2003 | 13 x 22 | Illustrations / 80 pages | 12. € Promotion : 10. €
ISBN : 2-908 527-98-7 


Commander ce livre


Nouvelles peu exemplaires

François Vernet

Préface et postface de Yéfime. Préambule de Patrick Modiano (Prix Goncourt 1978) : « 15 Quai Conti »
Ces nouvelles ont été rédigées entre 1940 et 1942 et bravent ceux du gouvernement de Vichy qui veillaient à la pénitence des esprits. F. Vernet a publié son premier ouvrage chez Gallimard à l'âge de 21 ans. Déporté à Dachau, il y mourut en mars 1945, à l'âge de 27 ans. « Révélation majeure où passe une humanité humble et forte à travers une écriture en lames de cristal qu’on reçoit en plein cœur. » Michel Boujut
| 2002 | 14 x 22 | 224 pages | 19. €
ISBN : 2-908 527-91-x 


Commander ce livre


Voulez-vous de mes nouvelles ?

René Lucot

René Lucot nous prévient : « Il ne me reste plus assez de temps pour écrire un roman ou de longues nouvelles. » Le livre débute par une série de nouvelles (Rêveries autour d'un château, Un galopin sans âge, ou encore Petits soucis d'un maire parisien).
| 2002 | 14 x 22 | 144 pages | 16. €
ISBN : 2-908 527-90-1 


Commander ce livre


1 2 3